En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

Nouvelles

Les nouvelles actives sont postérieures au 31/12/2019 : 00:00
Les nouvelles antérieures sont consultables dans les Archives des nouvelles
News_pic/aisf_2019m.pngÉdition spéciale - Corona - le 06/05/2020 : 09:25

Édition spéciale coronavirus

1/ Cadre méthodologique et scientifique pour la phase 1 du déconfinement du monde sportif, du 4 au 18 mai 2020

2/ Mise à jour - Congé parental "Corona"

1/ Cadre méthodologique et scientifique pour la phase 1 du déconfinement du monde sportif, du 4 au 18 mai 2020

Le 4 mai, le monde du sport, dont l'AISF, a assisté à une présentation de Jean-François Kaux (Service de médecine physique, ULiège) et Marc Francaux (Sciences de la psychomotricité, UCL) afin d’orienter les acteurs quant aux mesures de prévention pour une première phase du plan de déconfinement. En voici les grandes lignes.

1. INTRODUCTION

Plusieurs conditions doivent être remplies afin de s’inscrire dans la première phase de déconfinement et proposer des mesures préventives pour la reprise des activités. La phase 1, du 4 au 18 mai, s’adresse aux sports répondant à TOUS les critères suivants :

- Sport individuel

- Pas d’entrainement collectif ni de compétition

- Pratique extérieure (centres sportifs, salles de fitness et piscines restent fermés)

- Entre personnes vivant sous le même toit + 2 autres, toujours les mêmes

- Pas d’échange de matériel sportif

- Respect de la distanciation sportive (voir ci-dessous)

- Espaces de détente, vestiaires et douches interdits

- Règles d’hygiène strictes

- Déplacements limités autour du domicile, avec l’itinéraire le plus direct.

- DEA accessible pour les infrastructures sportives extérieures

Les dérogations spécifiques pour les sportifs de haut niveau, reprises dans la circulaire du 16 mars 2020, restent d’application.

2. HYGIENE DES MAINS

Se laver régulièrement les mains avec de l’eau et du savon reste la meilleure méthode de protection contre le virus.

> Veiller à ce qu’un point d’eau reste accessible aux sportifs

> Informer par des affiches des gestes barrière

3. PORT DU MASQUE

Lorsqu’on porte un masque pendant une activité sportive, la ventilation provoquée par l’intensité de l’effort sature rapidement celui-ci en vapeur d’eau, le rendant inefficace.

Dès lors, pour toute activité intense :

> Porter un masque pour se rendre sur le site d’entraînement

> Ôter le masque pendant l’effort

> Se laver les mains et remettre le masque 10 à 15 minutes après la fin de l’effort

> Retourner directement à son domicile

Pour les sports à moins forte ventilation (par exemple le golf ou la pêche), le port du masque est recommandé tout au long de l’activité.

Il n’existe pas de masque spécifique au sport : ceux chirurgicaux ou en tissu sont tout à fait valables, tant qu’ils couvrent entièrement la partie du visage, du haut du nez au bas du menton.

L’entraîneur portera quant à lui un masque tout au long de la session.

4. DISTANCIATION SOCIALE VERSUS DISTANCIATION SPORTIVE

Une étude récente prouve que l’écoulement d’air expiré lors de l’activité physique se déplace principalement vers l’arrière sur une distance proportionnelle à la vitesse de l’individu.

C’est pourquoi la distanciation sportive est supérieure à 1,5 mètre et variable selon le sport.

> Dans la mesure du possible, pratiquer l’activité côte à côte avec une distance d’1,5 mètre à gauche ou à droite entre les athlètes

> Les marcheurs (<5km/h) se suivent à une distance de 5 mètres

> Les coureurs (entre 5 et 15 km/h) se suivent à une distance de 10 mètres

> Les cyclistes (entre 15 et 30 km/h) se suivent à une distance de 20 mètres

5. QUELQUES CONSEILS PRATIQUES SPÉCIFIQUES AUX CATÉGORIES DE SPORTS

a) Sports individuels : deux personnes maximum, toujours les mêmes, avec respect de la distanciation sportive. L’idéal reste de s’entraîner seul. Rappelons l’interdiction des entraînements collectifs pour toute activité physique.

b) Sports de raquette : toujours les mêmes partenaires (vivant sous le même toit + 2 personnes extérieures), chacun utilise son propre matériel et ne ramasse que ses balles, préalablement marquées. Pour le padel, il est recommandé de nettoyer les parois après chaque utilisation.

c) Sports collectifs : ils restent interdits à l’exception de préparation physique ou exercices techniques, ramenant aux conditions des sports individuels.

d) Sports de combat : ils restent interdits à l’exception de préparation physique ou exercices techniques, ramenant aux conditions des sports individuels.

e) Sports nautiques : les piscines restent fermées, mais la pratique en eau libre est permise moyennant les mesures de prévention citées en amont. La pratique sportive n’est pas à confondre avec l’activité touristique autour des plans d’eau, qui elle, reste interdite en phase 1.

6. CONCLUSIONS

Pour conclure, les experts attirent l’attention des acteurs du sport sur les risques élevés surtout concentrés après la pratique sportive. Il est important de sensibiliser chacun à rentrer directement chez soi après l’entrainement.

Une attention est également requise pour éviter les déplacements trop longs et pratiquer son sport de manière locale. Une moyenne de 20 km autour du domicile pourrait être conseillée, avec une tolérance allant jusqu’à 50 km maximum.

2/ Mise à jour - Congé parental "Corona"

Le Conseil des Ministres a approuvé, ce 2 mai 2020, le congé parental "corona".

Comme renseigné dans notre newsletter du 28 avril, pour la période allant du 1er mai au 30 juin 2020 inclus, ce congé parental exceptionnel permet aux travailleurs liés depuis au moins un mois par un contrat de travail auprès de leur employeur et avec l’accord de celui-ci, de réduire leurs prestations d’1/5 temps ou à mi-temps pour leurs enfants qui n’ont pas atteint l’âge de 12 ans.

La condition d’âge de 21 ans pour l’enfant handicapé ne s’applique pas dans certaines situations spécifiques et il peut être également demandé par les parents adoptifs et les parents d’accueil.

Il est assorti d’une allocation (brute) plus élevée que celle octroyée pour le congé parental ordinaire (25% de plus).

La procédure de demande est plus courte que celle du congé parental ordinaire. Le travailleur doit avertir son employeur 3 jours ouvrables à l’avance. Des délais plus courts peuvent être convenus de commun accord.

Ce congé peut être pris en une période continue jusqu’à la date de fin de la mesure, ou en mois ou en semaines successives ou non.

Les travailleurs qui bénéficient actuellement d’un congé parental ordinaire peuvent également convertir leur congé en cours en congé parental corona (ex. ½ temps ordinaire en ½ temps corona) ou suspendre temporairement leur congé parental ordinaire et demander un congé parental corona (ex. temps plein ordinaire en ½ temps corona).

Il n'est pas encore possible de demander de congé parental Corona à l’ONEM mais vous pouvez déjà en faire la demande auprès de votre employeur.

Vous trouverez les informations relatives au congé parental Corona (feuille info, formulaire...) sur www.onem.be

Serge MATHONET

Directeur


info_1.gifInfos corona du 30 avril 2020 - le 01/05/2020 : 18:29

Concerne :

  • Informations dans le cadre de l'épidémie du CORONAVIRUS
  • Position de l'URSTBF
  • Aide en faveur du milieu sportif de la Ministre Glatigny

Téléchargez le PDF


News_pic/aisf_2019p.pngUne bonne nouvelle - le 01/05/2020 : 18:01

Une bonne nouvelle
dans la grisaille de ces derniers jours !

Inquiète pour la trésorerie de ses membres, l’AISF est intervenue fin du mois de mars auprès de la Ministre Nathalie Muylle concernant l’Arrêté ministériel du 19 mars 2020 relatif aux activités à caractère privé ou public, de nature culturelle, sociale, festive, folklorique, sportive et récréative.

Pour rappel, l’Arrêté stipule que lorsqu’une activité sportive ne peut avoir lieu en raison de la crise du coronavirus, l’organisateur est en droit de délivrer au participant qui a payé pour cette activité, au lieu d’un remboursement, un bon à valoir correspondant à la valeur du montant payé.

Cependant, lorsque l’association n’est pas en mesure de respecter certaines conditions énumérées dans l’Arrêté, elle doit procéder au remboursement des participants !

Dans une lettre adressée à la Ministre, l’AISF s’inquiétait du sort des cotisations et attirait l’attention sur le fait que ses membres étaient déjà largement impactés par la situation qui relève, pour eux aussi, d’un cas de force majeure.

Dans un courrier reçu hier, l’AISF est heureuse de pouvoir vous annoncer que les cotisations sportives ne sont pas visées par ledit Arrêté. Dans son argumentation, la Ministre stipule qu’il est difficile de considérer une cotisation annuelle des membres d’un club sportif comme  un évènement !

Par conséquent, aujourd’hui, rien n’oblige les associations sportives à rembourser à ses membres tout ou partie de la cotisation perçue. Ces derniers ne peuvent d’ailleurs faire valoir l’Arrêté pour essayer d’obtenir un remboursement. Toutefois, pour les clubs qui pourraient le faire, rien ne leur interdit de procéder à un remboursement ou de proposer une réduction de cotisation pour la prochaine saison.

Nous vous invitons à prendre connaissance de la réponse de la Ministre.

Si vous désirez plus de renseignements sur ces dispositions, nous vous invitons à consulter notre FAQ et l’Arrêté ministériel du 19 mars 2020 complété par celui du 07 avril 2020.

  


News_pic/aisf_2019p.pngSoutenir le mouvement sportif - le 01/05/2020 : 17:46

4 millions pour soutenir
le mouvement sportif organisé

A l’initiative de la Ministre des Sports Valérie Glatigny, le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a aujourd’hui débloqué 4 000 000 euros pour soutenir les fédérations sportives reconnues et leurs clubs affiliés affectés par la crise sanitaire.

Les mesures prises par le Conseil National de Sécurité afin de limiter la propagation du coronavirus entraînent l’interruption des activités des clubs sportifs et des fédérations sportives à une période charnière.
Traditionnellement, c’est au printemps et à l’été que se tiennent les stages, tournois et autres activités permettant aux clubs et aux fédérations, qu’ils soient amateurs ou professionnels, de multiplier les rentrées financières. Ces différentes activités ont d’ores et déjà été annulées, ou pourraient l’être, causant pour de nombreux acteurs un manque de trésorerie croissant.

Afin de pallier à cette situation et soutenir le mouvement sportif organisé, le gouvernement a aujourd’hui décidé de débloquer 4 000 000 euros pour soutenir les clubs sportifs et les fédérations sportives directement impactés par la crise sanitaire.

« Le mouvement sportif organisé joue un rôle essentiel dans le quotidien des citoyens. Qu’il soit compétitif ou amateur, le sport offre à tous la possibilité de nouer des contacts sociaux, de rester en bonne santé et de se dépasser. La situation sans précédent que nous connaissons met malheureusement en difficulté les clubs sportifs et les fédérations sportives. En débloquant 4 000 000 euros, le Gouvernement leur envoie aujourd’hui un signal fort de soutien », souligne Valérie Glatigny.

Un formulaire ad hoc, accompagné d’un modèle de trésorerie provisoire sera élaboré conjointement par l’Administration générale des Sports et l’AISF afin de permettre l’appel à indemnisation et faciliter le traitement administratif des demandes. Celles-ci devront être rentrées pour le 5 juin et seront ensuite examinées et validées par le Gouvernement.

Extrait du Communiqué du Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, séance du 30 avril 2020


Covid19 - Infos championnats - le 28/04/2020 : 18:03

Dispositions et mesures prises

  • Les championnats provinciaux
  • Les championnats nationaux
  • Le Belgian Open Air
  • Mesures de déconfinement

Télécharger les dispositions


adeps_logo99x73.pngAux opérateurs de formations - le 22/04/2020 : 13:54

Communication aux Opérateurs de formations

Madame,

Monsieur,

Nous nous permettons de prendre contact avec vous en ce qui concerne les cours généraux et spécifiques.

Plusieurs scénarios ont été étudiés ces derniers jours en fonction des éléments dont nous disposions. Il était important surtout de se conformer aux directives des décisions du Conseil National de Sécurité (CNS).

Dès lors, en fonction de la situation il a été décidé d’annuler et de reporter la seconde session des cours généraux MSIn. et MSEd. qui devait se dérouler le 14/03/20 à une date postérieure au 31 août 2020. Vous comprendrez, dans le contexte actuel qu’il ne nous est pas possible d’être affirmatifs quant à la date de l’examen concernant ce report.

De plus, il a été décidé d’annuler et de postposer les évaluations CG (MSIn. et MSEd.) qui devaient se dérouler le 09/05 (session 1) et le 20/06 (session 2).

Cette édition a été reportée (sous réserve de modifications éventuelles en fonction de l’évolution de la situation, réservations, …), aux samedis 17/10/20 (1ère session) et 21/11/20 (2ème session).

En tout état de cause, comme cette évaluation des cours Généraux ne peut être mise en place dans les délais requis, il est bien évident que vous ne pouvez en aucun cas être mis à mal par rapport à une formation spécifique. Dès lors, il a été décidé d’accepter, à titre exceptionnel vu la situation, qu’une formation spécifique en 2020 pouvait être commencée avant la réussite des cours généraux du même niveau.

En conséquence, si vous effectuez une formation spécifique lors des vacances d’été (par exemple et ce uniquement bien entendu si le CNS a levé l’interdiction), il serait possible d’intégrer cette formation., il vous sera possible d’intégrer à cette formation des candidat.e.s qui n’auraient pas encore validé les cours généraux du même niveau. Afin d’être breveté, il faudra que ces derniers se mettent à jour par rapport aux cours généraux dès qu’une édition d’évaluation sera ouverte.

Nous espérons que cette mesure exceptionnelle et transitoire vous permettra de ne pas annuler de potentielles formations faute de candidat.e.s remplissant les conditions liées à la réussite des cours généraux.

Nous espérons vous avoir renseigné.e au mieux.

Toutes autres informations concernant le Coronavirus et le Sport : http://www.sport-adeps.be


Enquête à l'ULB - le 22/04/2020 : 13:40

Enquête ULB

Bonjour Madame, Monsieur,

Je suis doctorante à l'Université libre de Bruxelles, en Sciences Biomédicales et Pharmaceutiques. Ce projet est sous la direction de Mme Claude Tomberg. En cette période de pandémie due au COVID-19, nous nous intéressons aux personnes confinées et à leur bien être plus particulièrement. Pour cela, nous avons créé le questionnaire anonyme en ligne. Ce questionnaire nous permettrait d'évaluer entre autres l'influence des activités sur le maintien du bien-être (comme le sport) et comment les personnes s'adaptent au confinement.

Ce questionnaire s'adresse à toute personne volontaire de plus de 18 ans.

Lien vers le questionnaire

Il est anonyme, mais prévoyez environ 15 minutes.


Nouvelle prolongation - le 18/04/2020 : 15:30

Prolongation

Circulaire du 17 avril 2020.

Télécharger la circulaire



Prolongation - le 09/04/2020 : 19:10

Prolongation

Le 13 mars 2020, faisant suite aux mesures adoptées par le Conseil national de sécurité afin de limiter la propagation du coronavirus COVID-19, j’ai proposé au Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles d’adopter une dérogation permettant aux sportifs disposant du statut de sportif de haut niveau de continuer à s’entraîner au sein de 4 de nos centres Adeps.

Télécharger la circulaire


Nos partenaires

logo_aisf_2019.png