En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

Bienvenue sur URSTBf

Informations concernant application LTS et examens Gouverneur

Mesdames, Messieurs, responsables de club, membres et tireurs de l'URSTBF,

Dés le début de la crise du Coronavirus et dans le cadre de nos différentes communications /circulaires nous vous avons toujours annoncés que nous avions pris contact avec le Cabinet de notre Ministre, Valérie Glatigny, afin d'assouplir les mesures d'application de nos LTS et de définir une période tampon pour les examens et LTS provisoires.

Nous étions arrivés à proposer de ramener le nombre de cachets de 12 à 6 et une période transitoire de mars à fin août, ce qui nous semblait tout à fait cohérent et nous étions dans l'attente de la parution de l'arrêté au journal officiel; ce qui, à ce jour n'est pas encore fait.

Nous avons appris que le Conseil d'Etat avait décidé de raccourcir la période transitoire tout en conservant le nombre de cachets à 6 ; néanmoins, et grâce à nos relations avec le Cabinet de notre Ministre, que nous remercions chaleureusement, nous avons obtenu le texte provisoire (qui devrait, sauf changement de  dernière minute, être le texte officiel) et l'autorisation de le diffuser, avec toutes les réserves d'usage.

Voici les 4 points qui concernent la pratique du tir et sont dans le projet de décret fourre tout.
 
Encore une fois, à  ce stade, je ne peux pas te donner de timing puisqu’il englobe plusieurs compétences.
 
Art. 1er. - Sont suspendues  du 13 mars au 08 juin 2020 inclus, les demandes de renouvellement de licence de tireur sportif ainsi que la transmission des carnets de tir sportif à la fédération de tir reconnue.
 
Art.2. Pour l’année civile 2020, la participation minimum annuelle d’un tireur sportif considéré comme pratiquant régulier est fixé à 6 séances de tir sportif pour l’unique ou la première catégorie d’armes pratiquée et à 1 séance de tir sportif pour l’ensemble des autres catégories d’armes pratiquées.
 
Art3. Sont suspendues du 13 mars au 08 juin les délivrances de licence provisoire.
 
Art4. Les licences provisoires de tir sportif sont suspendues du 13 mars jusqu’au 08 juin.


Ce qui sous-entend, vous l'aurez compris, que les cachets peuvent de nouveau être apposés à partir du 8 juin (l'inscription dans le registre fait preuve de votre séance de tir).

Sachant que le nombre de cachets a été ramené à 6, il n'y aura aucun souci à valider vos tirs (2 mois- janvier/février & 7 mois - de juin à décembre).

Au niveau du tir récréatif, ce dernier dépendant de la Circulaire Ministérielle du 29/10/2010 nous avons déjà introduit une demande auprès du SPF Justice, sans réponse à ce jour, afin de réduire également les 10 séances obligatoires, toutefois,  les services armes des différentes provinces sont informés du problème.

Toutefois, les "dix tirs" ne subissent aucune contrainte temporelle, ni de répartition et donc un titulaire de modèle 4 peut se rendre au stand 10 fois sur 3 mois.

Un courrier a été adressé aux différents responsables de région afin de les inviter à reprendre les procédures d'examens, Gouverneur et L.T.S., à partir du 1er septembre. De toutes manières, les LTS provisoires restent valables tant que l'examen n'a pas été convoqué. (Art. 10 § 1er du Décret)

Notre Conseil d'Administration s'est engagé à prendre toutes les mesures possibles pour éviter tous désagréments, liés à la crise du Coronavirus,  à nos membres.

Nous pouvons considérer que notre fédération reprend à son rythme ses différentes activités sportives, tant au niveau des clubs que de notre fédération (entraînements / épreuves/ ETSJ / et bientôt championnats régionaux, les nationaux étant annulés en concertation avec nos homologues régionaux - hormis pour le clays et le B.O.A. toujours sous réserve)

Mais que cela ne vous empêche pas de prendre toutes les mesures de précautions sanitaires déjà recommandées, dans un esprit de bon sens et du respect des règles HORECA.

Il ne nous reste plus qu'à vous souhaiter d'excellentes vacances afin d'oublier les contraintes connues lors du confinement.

Recevez, Mesdames, Messieurs, responsables de club, membres et tireurs de l'URSTBF, l'expression de nos salutations sportives.

Pour le Conseil d'Administration,
Joël ROBIN    Président

Lire la suite

Informations concernant application LTS et examens Gouverneur

Mesdames, Messieurs, responsables de club, membres et tireurs de l'URSTBF,

Dés le début de la crise du Coronavirus et dans le cadre de nos différentes communications /circulaires nous vous avons toujours annoncés que nous avions pris contact avec le Cabinet de notre Ministre, Valérie Glatigny, afin d'assouplir les mesures d'application de nos LTS et de définir une période tampon pour les examens et LTS provisoires.

Nous étions arrivés à proposer de ramener le nombre de cachets de 12 à 6 et une période transitoire de mars à fin août, ce qui nous semblait tout à fait cohérent et nous étions dans l'attente de la parution de l'arrêté au journal officiel; ce qui, à ce jour n'est pas encore fait.

Nous avons appris que le Conseil d'Etat avait décidé de raccourcir la période transitoire tout en conservant le nombre de cachets à 6 ; néanmoins, et grâce à nos relations avec le Cabinet de notre Ministre, que nous remercions chaleureusement, nous avons obtenu le texte provisoire (qui devrait, sauf changement de  dernière minute, être le texte officiel) et l'autorisation de le diffuser, avec toutes les réserves d'usage.

Voici les 4 points qui concernent la pratique du tir et sont dans le projet de décret fourre tout.
 
Encore une fois, à  ce stade, je ne peux pas te donner de timing puisqu’il englobe plusieurs compétences.
 
Art. 1er. - Sont suspendues  du 13 mars au 08 juin 2020 inclus, les demandes de renouvellement de licence de tireur sportif ainsi que la transmission des carnets de tir sportif à la fédération de tir reconnue.
 
Art.2. Pour l’année civile 2020, la participation minimum annuelle d’un tireur sportif considéré comme pratiquant régulier est fixé à 6 séances de tir sportif pour l’unique ou la première catégorie d’armes pratiquée et à 1 séance de tir sportif pour l’ensemble des autres catégories d’armes pratiquées.
 
Art3. Sont suspendues du 13 mars au 08 juin les délivrances de licence provisoire.
 
Art4. Les licences provisoires de tir sportif sont suspendues du 13 mars jusqu’au 08 juin.


Ce qui sous-entend, vous l'aurez compris, que les cachets peuvent de nouveau être apposés à partir du 8 juin (l'inscription dans le registre fait preuve de votre séance de tir).

Sachant que le nombre de cachets a été ramené à 6, il n'y aura aucun souci à valider vos tirs (2 mois- janvier/février & 7 mois - de juin à décembre).

Au niveau du tir récréatif, ce dernier dépendant de la Circulaire Ministérielle du 29/10/2010 nous avons déjà introduit une demande auprès du SPF Justice, sans réponse à ce jour, afin de réduire également les 10 séances obligatoires, toutefois,  les services armes des différentes provinces sont informés du problème.

Toutefois, les "dix tirs" ne subissent aucune contrainte temporelle, ni de répartition et donc un titulaire de modèle 4 peut se rendre au stand 10 fois sur 3 mois.

Un courrier a été adressé aux différents responsables de région afin de les inviter à reprendre les procédures d'examens, Gouverneur et L.T.S., à partir du 1er septembre. De toutes manières, les LTS provisoires restent valables tant que l'examen n'a pas été convoqué. (Art. 10 § 1er du Décret)

Notre Conseil d'Administration s'est engagé à prendre toutes les mesures possibles pour éviter tous désagréments, liés à la crise du Coronavirus,  à nos membres.

Nous pouvons considérer que notre fédération reprend à son rythme ses différentes activités sportives, tant au niveau des clubs que de notre fédération (entraînements / épreuves/ ETSJ / et bientôt championnats régionaux, les nationaux étant annulés en concertation avec nos homologues régionaux - hormis pour le clays et le B.O.A. toujours sous réserve)

Mais que cela ne vous empêche pas de prendre toutes les mesures de précautions sanitaires déjà recommandées, dans un esprit de bon sens et du respect des règles HORECA.

Il ne nous reste plus qu'à vous souhaiter d'excellentes vacances afin d'oublier les contraintes connues lors du confinement.

Recevez, Mesdames, Messieurs, responsables de club, membres et tireurs de l'URSTBF, l'expression de nos salutations sportives.

Pour le Conseil d'Administration,
Joël ROBIN    Président

Fermer

Les 3 dernières nouvelles

In Memoriam - le 31/07/2020 : 14:57

news_3836.jpgDécès

La société Royale de Tir de Charleroi à l’immense tristesse de vous faire part du décès de Monsieur Albert CAMUS,  Président d’honneur de la S.R.T.C.

Né à Marcinelle le 11 février 1940  et décédé à Jamioulx le 29 juillet 2020.
Les funérailles religieuses suivies de l’inhumation au cimetière de Marcinelle, seront célébrées en l’église du XII de Marcinelle le mardi 4 août à 11h00.

Réunion à 10h00 au funérarium De Spiegeleer 119 Avenue Eugène MASCAUX à Marcinelle.


News_pic/aisf_2019m.pngInfos Corona - le 27/07/2020 : 22:19

CNS du 27 juillet 2020 et impacts pour le sport

Lundi 27 juillet 2020

Suite au Conseil National de Sécurité (CNS) de ce lundi 27 juillet, nous vous informons qu' à partir du 29 juillet et jusque fin août :

  • Les activités sportives peuvent continuer à ce stade normalement (sauf un changement du nombre de spectateurs/voir ci-dessous) et ce, dans le strict respect des protocoles mis à jour le 23 juillet dernier
  • Le nombre de public présent lors des évènements sportifs (compétitions, entraînements, stages, …) initialement fixé à 200 en intérieur et 400 en extérieur passe respectivement à 100 (indoor) et à 200 (outdoor) et avec port du masque obligatoire dans tous les cas.
    Donc, il est à présent précisé que le port du masque doit être respecté dans toutes les infrastructures sportives en ce compris les tribunes, abords des terrains, allées, etc.
  • Les autorités locales (Villes et Communes) devront passer au crible tous les évènements sur leur territoire. Nous vous rappelons à nouveau à cet égard que la « Matrice » doit être utilisée. Nous verrons si son utilisation est rendue obligatoire pour les évènements de plus de 100 personnes (au lieu des 200 actuellement). Retrouvez toute l’information et les liens à ce sujet ci-dessous.
    Matrice d’évaluation des risques pour l’organisation de vos événements sportifs ponctuels 
  • Le traçage sera renforcé et étendu à d’autres secteurs que l’Horeca. A ce sujet, le CNS annonce que les « cours de sport » seront concernés. L’AISF et l’AES vous informerons dès que possible dans quelle mesure notre secteur sera impacté mais la liste des endroits sera précisée au travers de l’arrêté ministériel.
  • Le CNS insiste sur le fait que le télétravail est fortement recommandé partout où c’est possible

Par ailleurs, et bien que cela ne concerne pas directement le sport, le CNS annonce que la bulle sociale (en plus de la famille) passe de 15 à 5 personnes (mais cette fois en dehors des enfants de moins de 12 ans).

Donc, chaque foyer pourrait accueillir cinq personnes dans sa bulle sociale et ce, sans compter les enfants de moins de 12 ans. Cette fameuse bulle sociale, qui pouvait changer de semaine en semaine dernièrement, devrait désormais être figée aux 5 mêmes personnes pour les quatre semaines à venir.

L’arrêté ministériel qui devrait paraître demain ou après-demain apportera la base légale des décisions annoncées lors de cette conférence de presse du CNS et les précisions qu’il faudra à nouveau bien analyser.

Une fois encore, les protocoles « sport » devront être adaptés légèrement.

L'AES et l’AISF vous informerons au plus vite quant aux précisions apportées dans les jours qui viennent.

Rappelons que ce n’est que grâce au respect des règles que nous pourrons continuer à pratiquer nos sports favoris.

Serge MATHONET
Directeur


Circulaire -  Conseil National de Sécurité du 23 juillet 2020  

Chères amies et Chers amis du sport,

Le dernier Conseil National de Sécurité a tiré la sonnette d’alarme.

En effet, la moyenne journalière des nouvelles contaminations est repartie à la hausse avec des signes de renforcement de l’épidémie.

De plus, il apparait que la croissance des contaminations est particulièrement significative auprès des jeunes.

A ce stade, les différents protocoles que vous avez reçus pour la reprise des activités sportives restent bien évidemment d’application moyennant quelques adaptations à savoir :

  • Le port du masque obligatoire dès ce samedi 25 juillet dans tous les lieux publics (extérieurs et intérieurs) en ce compris dans les infrastructures sportives. Le masque, bien évidemment, n’est pas recommandé durant la pratique sportive. Cette disposition ne vaut pas pour les moins de 12 ans ;
  • Les autorités locales sont désormais tenues de déterminer les autres lieux et événements pour lesquels le port du masque est obligatoire. En plus de la base des protocoles, en fonction des réalités géographiques, des consignes plus contraignantes peuvent être adoptées ;
  • Les cafeterias et buvettes sont toujours tenues de respecter le protocole HORECA et par conséquent, le respect des mesures de traçage au moyen d’un formulaire qui sera disponible dès ce samedi 25 juillet sur le site du SPF Economie ;
  • Les limites de spectateurs imposées durant le mois de juillet sont maintenues en août.

Je rappelle que ces protocoles sont disponibles sur le site de l’Adeps ainsi que celui de l’AISF.  

Face à la situation que nous rencontrons, je ne peux qu’insister sur le caractère impérieux du respect de ces protocoles.

Il s’agit d’une responsabilité citoyenne partagée.  Mais il convient également de préserver l’image de marque du mouvement sportif dans son ensemble.

Chacune et chacun, à nos niveaux respectifs, nous nous devons d’adopter une attitude responsable. Nous nous devons également de faire respecter ses consignes et recommandations, et ce, afin d’éviter toute marche arrière dans le processus de déconfinement du secteur sportif.

J’insiste sur les comportements et les réflexes que nous devons impérativement intégrer à chaque étape qui nous mène à un terrain de sport. Du domicile au centre sportif, en transport collectif ou individuel, sur les parkings ou dans les vestiaires, dans les tribunes ou la buvette… les 6 règles d’or continuent à s’appliquer au-delà des protocoles et surtout des sentiments de « liberté » ou « d’insouciance » qui peuvent nous habiter.

Une fois encore, je compte sur vous !

Sportivement vôtre,
Valérie Glatigny


Nos partenaires

logo_aisf_2019.png