AG 2017
Présentation
Sponsor

adeps_logo2012.png

Mémos
Concours Clubs
Diaporama
Nos vidéos
Recherche
Recherche
Visites

 1940956 visiteurs

 4 visiteurs en ligne

Activités - Générales

Rubriques

Déplier Fermer Clubs

Déplier Fermer Clays

Déplier Fermer Sport, Loisirs, Jeunes

Déplier Fermer Les Provinces

Déplier Fermer Générales

Derniers billets
Calendrier du blog
08-2017 Septembre 2017
L M M J V S D
        01 02 03
04 05 06 07 08 09 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
Générales

Salon : Sport en Marche  

Salon « Sport en Marche » ces 11 et 12 mai 2012

Depuis quelques années déjà, le salon « Sport en Marche » est une manifestation et un rendez-vous de tous les sportifs et amateurs de sports. Une vingtaine de disciplines sont présentées par les clubs ou fédérations et des animations sont proposées aux visiteurs afin de les initier et les informer.

L’URSTB-f représentait notre sport et passion du Tir Sportif par le biais du tir à la carabine à air 10 mètres via dans le stand mobile entreposé à Achêne.

Vendredi, entourée de six moniteurs de tir et de Mr René DEPAYE au poste d’arbitre, nous avons accueillis au total 74 élèves de 4è année primaire pour une initiation au tir à la carabine. Quatre lignes de tir avaient été montées la veille par les bénévoles du club CT Condroz. Dès 8h, ensemble, nous avons organisé la mise en place des lignes de tir et la décoration du stand afin de recevoir nos petits invités. Par groupes de 4, les enfants étaient d’abord briefés par un moniteur qui leur donnait les premières bases du tir puis chaque enfant passait au pas de tir, entouré d’un moniteur, pour la partie pratique. En appui sur une potence, après un carton d’essai de quelques plombs, l’enfant tirait 2x 5 plombs pour obtenir son diplôme de participation avec le score réalisé.

Il était intéressant de voir les différents comportements et émotions des enfants par rapport à cette initiation au tir sportif : confiants au départ, certains étaient étonnés de la difficulté « à tirer dans le noir ». D’autres, appréhendant un peu de tirer, étaient super fiers d’avoir pratiqué ; d’autres étaient quelque peu déçus de « ne faire que ça comme score ». Nous avons vraiment remarqué que les filles étaient plus consciencieuses que les garçons dans l’application des consignes et cela s’est vérifié au classement général des quatre classes. Sur les 5 premiers tireurs, 4 sont des filles dont la première, Maeva Bissot, qui a montré de réelles capacités en tirant 76/100 alors qu’elle n’avait jamais pris une carabine à air en main. Félicitation !
Autre fait remarqué : les points du premier carton étaient pratiquement toujours plus élevés que ceux du second. Cela démontre que l’enfant content, encouragé et excité par ce qu’il a déjà tiré, commence à relâcher sa concentration et réalise alors un tir plus éparpillé ; situation que nous rencontrons nous-mêmes, à un autre niveau, dans notre entrainement ou notre compétition.

A la fin de la séance tir, chaque élève recevait une revue Tirs avec son diplôme attestant des points réalisés, une feuille de présentation de la discipline 9 avec tous les renseignements complémentaires nécessaires à la prise de contact ultérieure, le dépliant du tir sportif accompagné du feuillet reprenant tous les centres d’entrainement des jeunes de nos différentes provinces.

Le samedi, « Sport en Marche » accueillait le grand public pour des initiations et des animations. Cinq, six élèves qui avaient participé à la « journée école » sont revenus avec leurs parents afin de leur montrer notre stand mais surtout pour pouvoir tirer à nouveau. Papa s’est ensuite laissé prendre au jeu et a tiré à la suite de son enfant, Maman aussi… avec des résultats parfois surprenants par rapport à l’enfant. Les adultes ont alors réalisé la difficulté du tir à la carabine, le poids de l’arme, la complexité de la position, ...

Petite histoire qui nous a tous confortés dans l’importance d’être présents et de représenter notre discipline du Tir Sportif et la fédération lors de salons des sports ou autres manifestations sportives : une gamine de 8-9 ans vient une première fois au stand avec sa famille. Accompagnée de sa petite sœur, elle fait son initiation et a bien aimé tirer. Quelques temps plus tard, elle revient et demande à tirer à nouveau. Cette fois, son frère adolescent a tiré, papa aussi et même maman qui s’est prise au jeu et a testé la discipline. Trois fois, la gamine est revenue au stand avec sa famille et venait me trouver « Madame, moi, j’aime bien ça… ». Quel plaisir dans ses yeux ! Des renseignements plus détaillés ont été donnés aux parents quant à la possibilité de contacter un centre d’entrainement pour jeunes afin d’y faire une initiation un peu plus longue et plus complète. Nous avons également expliqué aux parents ce que le tir apportait à l’enfant quant à la maîtrise, la concentration et que cet apprentissage se répercutait très souvent et favorablement sur les résultats scolaires.

Pendant ces deux journées, quel plaisir nous avons pris, les moniteurs et moi-même, à vivre ces échanges avec un enfant ou un adulte profane dans le domaine du tir et voir leurs réactions positives et curieuses à la découverte de ce sport. A aucun moment, lors de ce salon des sports, la notion de dangerosité du tir n’a été abordée par le grand public ; les initiés voyaient bien avec quels rigueur et encadrement les règles de sécurité étaient mises en place.

Le samedi également, était remis le prix du Mérite Sportif de l’année 2011. Mr Philippe-Michel PANZA a reçu ce prix pour avoir remporté les 24 heures jogging de Liège en parcourant la distance de 206 km et cela sans s’arrêter. Quel exploit ! Lors de son discours de remerciement, il a mis en avant que, au-delà de l’exploit physique, c’est le mental qui prend le relai dans les moments les plus pénibles et permet de tenir. Lors du drink offert à cette occasion, j’ai pu m’entretenir avec Mr PANZA et lui demander comment il se prépare mentalement avant une telle épreuve. Etonnamment, ce sportif de haut niveau n’avait pas de technique particulière pour doper son mental mais en l’écoutant, c’est la PASSION qui l’animait le plus.
Invité à passer à notre stand, il s’est initié à la carabine et a eu bien des difficultés à cette discipline de précision par rapport à sa compagne qui était un peu plus douée. Bien sûr, on ne peut pas être excellent dans tout ; chacun a son domaine favori et c’est très bien comme ça.    

Je terminerai en remerciant vivement les 11 moniteurs et Monsieur DEPAYE qui m’ont fait confiance pour l’organisation de mon premier salon des sports. Leur participation, leur disponibilité et leur plaisir à faire connaître notre sport ont permis de faire de ces deux jours une magnifique et totale réussite. L’ambiance joyeuse et conviviale, que ce soit sur le pas de tir, lors du casse-croûte de midi ou du morceau de tarte en fin de journée a permis de passer d’excellents moments riches en émotions. Certains moniteurs m’ont déjà confirmé leur prochaine participation à l’occasion d’une autre manifestation de ce type et nous savons déjà que nous nous reverrons.

Merci également aux différentes personnes bénévoles du CT Condroz et des environs qui sont venues monter le stand mobile jeudi soir et le démonter samedi, une fois le salon Sport en Marche terminé. Sans tous ces bénévoles et leur investissement, rien ne serait possible ! !

Marie Christine Horvath
Diffusion - Presse et Relations Publiques
 

Salon « Sport en Marche » ces 11 et 12 mai 2012

Depuis quelques années déjà, le salon « Sport en Marche » est une manifestation et un rendez-vous de tous les sportifs et amateurs de sports. Une vingtaine de disciplines sont présentées par les clubs ou fédérations et des animations sont proposées aux visiteurs afin de les initier et les informer.

L’URSTB-f représentait notre sport et passion du Tir Sportif par le biais du tir à la carabine à air 10 mètres via dans le stand mobile entreposé à Achêne.

Vendredi, entourée de six moniteurs de tir et de Mr René DEPAYE au poste d’arbitre, nous avons accueillis au total 74 élèves de 4è année primaire pour une initiation au tir à la carabine. Quatre lignes de tir avaient été montées la veille par les bénévoles du club CT Condroz. Dès 8h, ensemble, nous avons organisé la mise en place des lignes de tir et la décoration du stand afin de recevoir nos petits invités. Par groupes de 4, les enfants étaient d’abord briefés par un moniteur qui leur donnait les premières bases du tir puis chaque enfant passait au pas de tir, entouré d’un moniteur, pour la partie pratique. En appui sur une potence, après un carton d’essai de quelques plombs, l’enfant tirait 2x 5 plombs pour obtenir son diplôme de participation avec le score réalisé.

Il était intéressant de voir les différents comportements et émotions des enfants par rapport à cette initiation au tir sportif : confiants au départ, certains étaient étonnés de la difficulté « à tirer dans le noir ». D’autres, appréhendant un peu de tirer, étaient super fiers d’avoir pratiqué ; d’autres étaient quelque peu déçus de « ne faire que ça comme score ». Nous avons vraiment remarqué que les filles étaient plus consciencieuses que les garçons dans l’application des consignes et cela s’est vérifié au classement général des quatre classes. Sur les 5 premiers tireurs, 4 sont des filles dont la première, Maeva Bissot, qui a montré de réelles capacités en tirant 76/100 alors qu’elle n’avait jamais pris une carabine à air en main. Félicitation !
Autre fait remarqué : les points du premier carton étaient pratiquement toujours plus élevés que ceux du second. Cela démontre que l’enfant content, encouragé et excité par ce qu’il a déjà tiré, commence à relâcher sa concentration et réalise alors un tir plus éparpillé ; situation que nous rencontrons nous-mêmes, à un autre niveau, dans notre entrainement ou notre compétition.

A la fin de la séance tir, chaque élève recevait une revue Tirs avec son diplôme attestant des points réalisés, une feuille de présentation de la discipline 9 avec tous les renseignements complémentaires nécessaires à la prise de contact ultérieure, le dépliant du tir sportif accompagné du feuillet reprenant tous les centres d’entrainement des jeunes de nos différentes provinces.

Le samedi, « Sport en Marche » accueillait le grand public pour des initiations et des animations. Cinq, six élèves qui avaient participé à la « journée école » sont revenus avec leurs parents afin de leur montrer notre stand mais surtout pour pouvoir tirer à nouveau. Papa s’est ensuite laissé prendre au jeu et a tiré à la suite de son enfant, Maman aussi… avec des résultats parfois surprenants par rapport à l’enfant. Les adultes ont alors réalisé la difficulté du tir à la carabine, le poids de l’arme, la complexité de la position, ...

Petite histoire qui nous a tous confortés dans l’importance d’être présents et de représenter notre discipline du Tir Sportif et la fédération lors de salons des sports ou autres manifestations sportives : une gamine de 8-9 ans vient une première fois au stand avec sa famille. Accompagnée de sa petite sœur, elle fait son initiation et a bien aimé tirer. Quelques temps plus tard, elle revient et demande à tirer à nouveau. Cette fois, son frère adolescent a tiré, papa aussi et même maman qui s’est prise au jeu et a testé la discipline. Trois fois, la gamine est revenue au stand avec sa famille et venait me trouver « Madame, moi, j’aime bien ça… ». Quel plaisir dans ses yeux ! Des renseignements plus détaillés ont été donnés aux parents quant à la possibilité de contacter un centre d’entrainement pour jeunes afin d’y faire une initiation un peu plus longue et plus complète. Nous avons également expliqué aux parents ce que le tir apportait à l’enfant quant à la maîtrise, la concentration et que cet apprentissage se répercutait très souvent et favorablement sur les résultats scolaires.

Pendant ces deux journées, quel plaisir nous avons pris, les moniteurs et moi-même, à vivre ces échanges avec un enfant ou un adulte profane dans le domaine du tir et voir leurs réactions positives et curieuses à la découverte de ce sport. A aucun moment, lors de ce salon des sports, la notion de dangerosité du tir n’a été abordée par le grand public ; les initiés voyaient bien avec quels rigueur et encadrement les règles de sécurité étaient mises en place.

Le samedi également, était remis le prix du Mérite Sportif de l’année 2011. Mr Philippe-Michel PANZA a reçu ce prix pour avoir remporté les 24 heures jogging de Liège en parcourant la distance de 206 km et cela sans s’arrêter. Quel exploit ! Lors de son discours de remerciement, il a mis en avant que, au-delà de l’exploit physique, c’est le mental qui prend le relai dans les moments les plus pénibles et permet de tenir. Lors du drink offert à cette occasion, j’ai pu m’entretenir avec Mr PANZA et lui demander comment il se prépare mentalement avant une telle épreuve. Etonnamment, ce sportif de haut niveau n’avait pas de technique particulière pour doper son mental mais en l’écoutant, c’est la PASSION qui l’animait le plus.
Invité à passer à notre stand, il s’est initié à la carabine et a eu bien des difficultés à cette discipline de précision par rapport à sa compagne qui était un peu plus douée. Bien sûr, on ne peut pas être excellent dans tout ; chacun a son domaine favori et c’est très bien comme ça.    

Je terminerai en remerciant vivement les 11 moniteurs et Monsieur DEPAYE qui m’ont fait confiance pour l’organisation de mon premier salon des sports. Leur participation, leur disponibilité et leur plaisir à faire connaître notre sport ont permis de faire de ces deux jours une magnifique et totale réussite. L’ambiance joyeuse et conviviale, que ce soit sur le pas de tir, lors du casse-croûte de midi ou du morceau de tarte en fin de journée a permis de passer d’excellents moments riches en émotions. Certains moniteurs m’ont déjà confirmé leur prochaine participation à l’occasion d’une autre manifestation de ce type et nous savons déjà que nous nous reverrons.

Merci également aux différentes personnes bénévoles du CT Condroz et des environs qui sont venues monter le stand mobile jeudi soir et le démonter samedi, une fois le salon Sport en Marche terminé. Sans tous ces bénévoles et leur investissement, rien ne serait possible ! !

Marie Christine Horvath
Diffusion - Presse et Relations Publiques
 

Fermer Fermer

Publié le 20/05/2012 : 20:10   | Tous les billets | Haut
Nos partenaires
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
nnty
Recopier le code :
931 Abonnés
Tir de l'Espoir